Créer un site internet

ALOA - Archéologie Littorale Outre Atlantique

Logo aloa blanc e1600781316696

 

Inscrit dans une démarche d’adaptation aux conséquences des changements globaux et de la pression anthropique sur les littoraux, le projet ALOA vise à anticiper leurs effets destructeurs sur le patrimoine culturel, côtier et maritime, dans les Antilles françaises (archipel de Guadeloupe et Saint-Martin) grâce à une action participative et publique fondée sur une démarche de « Recherche-Action ». L’objectif principal est de surveiller ces phénomènes et de contribuer à l’élaboration de solutions locales ou de stratégies globales afin d’identifier, de gérer, de protéger ou de sauver les sites vulnérables du patrimoine côtier. 

Fort d’une expérience originale, interdisciplinaire et interinstitutionnelle, de quatorze ans dans le domaine de la vulnérabilité du patrimoine côtier l’Ouest de la France continentale (projet ALeRT: Archéologie, Littoral et Réchauffement Terrestre), expérience ayant permis l’élaboration d’un processus à l’interface de la recherche scientifique et de la gestion du patrimoine ainsi que la validation d’outils dédiés à cette problématique, le projet ALOA est fondé sur une collaboration non seulement entre les scientifiques et gestionnaires académiques (archéologues, archéométristes, géologues, géographes, juristes) mais aussi avec les publics et acteurs locaux (Région, communes, Conservatoire du littoral) et la société au sens large (associations, habitants, touristes).

Mots-Clés : Patrimoine culturel, mer et littoral, vulnérabilité, connaissance, Caraïbe, sciences participatives.

Projet porté par Marie-Yvane DAIRE (CNRS, UMR 6566 CReAAH « Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire ») et par Elias LOPEZ-ROMERO (Universidad Complutense de Madrid, Dpto. de Prehistoria, Hª Antigua y Arqueología).

 

 

×