Bannière.jpg

Ce projet de l’Association Archéologie Petites Antilles (AAPA) de prospection thématique et de sondages sous-marins est une étude préliminaire de sites d’épaves. Il est réalisé sous l’autorisation du Drassm (Département des recherches en archéologie subaquatique et sous-marine). Il fait suite à une thèse d'histoire portant sur le phénomène du naufrage à la Guadeloupe soutenue en 2013 à l’Université des Antilles et de la Guyane. Celle-ci a permis de mettre en évidence par l’intermédiaire de recherches historiques systématiques le potentiel archéologique sous-marin des littoraux de la Guadeloupe. L’objectif est de préciser la cartographie des sites d’épaves connus sur les littoraux de la Guadeloupe. Une vingtaine de sites d’épaves ont été recensées, des hypothèses d’identification ont été proposées pour une partie d’entre elles. Des sondages sont envisagés sur des épaves ciblées pour confirmer celles-ci. Ce projet s’inscrit dans un programme pluriannuel de 2013 à 2016. Ce projet prend la forme d’un projet de prospection thématique s’intéressant à la navigation antillaise par le biais de trois sites d’épave supposée dater du XIXe siècle. La première phase de ce projet doit se dérouler au mois de juillet 2013 sur un site d'épave dans la zone de Pointe-à-Pitre. Ces sites feront l’objet d’expertises sous-marines. L’objectif est de répondre non seulement à la question de l’identification des vestiges dans une comparaison entre documents d’archives et observations archéologiques in situ mais aussi à celle de leur intérêt archéologique. Si dans les deux cas, l’étude de la culture matérielle prend une importance particulière, l’analyse des structures des épaves devrait permettre de répondre à la question de l’intégrité et à la caractérisation des vestiges.