Créer un site internet

1 - Premières observations sur l’épave de Tank Bay (English Harbour)

Tankbay

 

Après une semaine de recherche à English Harbour dans l'ile d'Antigua les premières observations sont prometteuses.

Un survey au sonar latéral a confirmé la présence d’une épave dans la zone de Tank Bay, puis les premières plongées ont permis de documenter le site.

Il s’agit d’une épave d’un navire ancien en bois de plus de quarante mètres de long. Le site est matérialisé par la présence d’une cinquantaine de couples larges de 55 à 60 cm, la carlingue large de 72 cm est observable sur une vingtaine de mètres de long le tout recouverts par d’un tumulus de pierres de lest. Le contexte portuaire, la faible profondeur du site et la présence de sédiments vaseux sont la cause d’une faible visibilité.

Les opérations ont constitué à cartographier le site, à localiser les différentes parties de l’épave et réaliser des nettoyages de surface à l’aide d’un aspirateur à sédiment afin de mieux comprendre le site et observer les vestiges. En parallèle des relevés photogrammétriques ont été réalisés pour documenter le site.

Ces premiers éléments vont dans le sens de l’identification du site comme une épave d’un navire militaire abandonné dans le fond d’une rade d’English Harbour. Il pourrait s’agir du Lyon (ex Beaumont) un navire de 40 canons capturé par le HMS Maidstone alors qu’il participait au soutien des Américains dans la guerre d’Indépendance des Treize colonies.

Ce projet est le résultat d’une collaboration entre l’Université des Antilles (AIHP GEODE) et Antigua and Barbuda National Parks et les associations AAPA et ABSAR. Il a été financé par le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, la Fondation Richard Lounsbery et le Contrat de convergence Outre-Mer Martinique (Préfecture de Martinique et la Collectivité Territoriale de Martinique) et par l’aide en nature d’Antigua and Barbuda National Parks et d’ASBAR.

L'équipe est composée de Jean-Sébastien Guibert (chef de mission), Guy Lanoix (chef d'opération hyperbare), Hélène Botcazou (étude de la construction navale), Gilbert Labonne (plongeur archéologue), Gilbert Pachoud (chef d'étude), Olivier Beauroy Eustache (capitaine) de l'Université des Antilles ; Christopher K. Waters (étude de la culture matérielle) et Desley Gardner des Parcs nationaux d'Antigua et Barbuda, et Dave Martin de l'ABSAR.

 

 

 

 

2 - À la recherche d'épaves anciennes à Ste Lucie

Une équipe composée d’archéologues de l’Université des Antilles avait pour objectif de retrouver les épaves de deux navires de guerre anglais abandonnés dans le Cul de Sac des Anglais (ancien nom de Vigie) au nord de Castries (Saint-Lucia), le HMS Cornouaille et le HMS Thétys dans les années 1780.

Les recherches ont consisté à sonder l’anse de Vigie (Au nord de Castries) avec un sonar latéral puis à vérifier la nature des fonds lors de plongées en scaphandre autonome.

Ces opérations réalisées en collaboration avec la Police maritime de Sainte-Lucie (voir photos) ont permis de mettre en évidence la présence de plusieurs zones d’épandage de galets pouvant être identifiés comme du lest mais aucune structure d’une épave n’a été mise en évidence.

A proximité immédiate un canon sûrement anglais d’un peu plus de 3 m de long a été repéré chez un particulier provenant des fonds de l’anse. Un relevé photogrammétrique a été réalisé et permettra d’identifier son origine et sa datation.

D’autres zones portuaires ont fait l’objet de prospections (Marigot, Castries et Rodney) et plusieurs épaves contemporaines ont été identifiées. Le projet a par ailleurs permis de conforter les partenariats initiés avec le Saint Lucia National Trust, le Saint-Lucia Archaeological and Hisctorical Society et l’association de plongée de Saint-Lucia.

Ce projet est le résultat d’une collaboration entre l’Université des Antilles (AIHP GEODE) et le Saint Lucia National Trust et l’association AAPA. Il a été financé par le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, la Fondation Richard Lounsbery et le Contrat de convergence Outre-Mer Martinique (Préfecture de Martinique et la Collectivité Territoriale de Martinique).

©St LuciaStar 15 juillet 2021