Créer un site internet

Structures littorales

Infrastructures littorales dans le Grand Cul-de-Sac Marin de la Guadeloupe. Zone d’embarquement, quais, débarcadères, wharfs (Octobre 2010 à janvier 2011). Ce projet a pour objectif l’inventaire des structures littorales dans le Grand Cul-de-Sac Marin. Il a obtenu l’autorisation du Service Régional de l’Archéologie de la DRAC. Les littoraux sont à la fois des frontières défensives et des interfaces économiques. Les structures liées à ces fonctions batteries – quais – appontements sont encore parfois visibles dans le paysage côtier, ce qui permet de les appréhender par les méthodes de l’archéologie. Peu documentés d’un point de vue historique les ports secondaires des îles d’Amérique demeurent des centres de redistribution importants. Reflets de l’activité portuaire des ports principaux par l’intermédiaire du cabotage ces ports secondaires sont aussi des hauts lieux du commerce interlope pratiqué en doublure du commerce officiel. Les prospections terrestres sont menées ponctuellement sur les sites dont le potentiel est repéré au cours de recherches documentaires. L’objectif est une reconnaissance des différents sites cibles. Celle-ci comprend l’observation, la description et le relevé d’éventuels vestiges. 

Résumé des résultats

La problématique des infrastructures littorales, développée dans le cadre de ce projet de prospection thématique, a permis d’envisager des prospections terrestres à la limite entre terre et mer. Elles ont amené à s’intéresser aux aspects économiques de l’aménagement du littoral du Grand Cul-de-Sac Marin de manière transversale tout en participant à la mise à jour de la carte archéologique de la Guadeloupe. Les résultats doivent s’apprécier dans une perspective d’archéologie historique.Sur les 23 sites ayant fait l’objet de prospections 12 sites répondent à la question des interfaces littorales. Les recherches en archives ont permis de compléter ces observations en insérant leurs résultats dans un contexte historique plus large. La diversité des structures, allant de l’appontement au quai, de l’aménagement de berges de canaux à celui de bâtiments de stockage, met en évidence un aménagement ancien et durable. Elle montre par ailleurs leur adaptation à la topographie : les sites de canaux prédominent dans le sud-ouest de la Grande-Terre, les sites d’appontement dans le nord de la Basse-Terre. 

Rapport de prospection disponible sur demande